Portraits

Le caméléon du cinéma espagnol

Le Festival du Cinéma espagnol de Nantes rend hommage lors de sa 18ème édition à l'acteur Eduardo Noriega, qui sera présent à Nantes du 13 au 16 mars 2008.
Eduardo Noriega
Tout commence au début des années 90 lorsque ce fan de Stanley Kubrick quitte Santander et ses études de Droit pour l'Ecole Publique d'Art Dramatique de Madrid. Eduardo Noriega souhaite alors découvrir et apprendre le métier d'acteur. Il décroche un rôle dans la série espagnole du moment, Colegio Mayor, et fait ses débuts au cinéma avec Juan Diego Botto face à la caméra de Montxo Armendáriz en 1994 dans le portrait d'une jeunesse madrilène sans repères ni valeurs : Historias del Kronen.

Il rencontre aux lendemains de la Movida madrilène le réalisateur prodige Alejandro Amenábar, qui le fait tourner dans son court-métrage Luna avec le futur scénariste de Tesis et Ouvre les yeux (Abre los ojos), Mateo Gil. Ces deux longs-métrages lancent les carrières respectives d'un trio à l'avenir prometteur et font de Noriega l'un des acteurs les plus prisés de sa génération. Quelques années plus tard, le chemin du trentenaire ténébreux croise à nouveau celui de Mateo Gil, alors aux commandes du thriller Jeu de rôles (Nadie conoce a nadie) en 2000 puis du scénario d'un huis clos managérial dans La méthode (El método) (2005), de l'Argentin Marcelo Pyñeiro, qui l'a déjà dirigé dans le drame sombre et passionnel Vies brûlées.

Dans une filmographie éclectique, cet acteur de 34 ans est tout aussi convaincant dans la peau du séduisant mais cruel Jacinto dans L'échine du diable de Guillermo del Toro que dans le costume du calculateur Comte de Guadalmedina face au capitaine Alatriste d'Agustín Díaz Yanes. Il s'essaiera même au catalan dans Les Mains vides de Marc Recha, aux côtés du Belge Olivier Gourmet, pour un film sur l'exil et l'absence.

Par-delà les Pyrénées

A l'image de Sergi López, Eduardo Noriega aime traverser les Pyrénées et se laisser tenter par des projets francophones. Tout commence avec Novo de Jean-Pierre Limousin en 2002, où il partage l'affiche avec Ana Mouglalis et Julie Gayet. Les sirènes françaises l'appellent à nouveau un an plus tard pour Mon ange de Serge Frydman avec Vanessa Paradis, et surtout El Lobo de Miguel Courtois, inspiré de la vie de Mikel Lejarza, un homme infiltré au cœur du groupe terroriste d'ETA, aux côtés de Patrick Bruel et Mélanie Doutey. Le public français (re)découvre alors cet acteur sans concession séduit depuis longtemps par le cinéma hexagonal.

En 2007, Noriega se dédouble dans la dernière réalisation de Vicente Aranda, Chansons d'amour au Lolita's club, et est à l'affiche de films américains comme Trans-siberian de Brad Anderson ou Vantage Point (Angles d'attaque) de Pete Travis.

En à peine quinze années de carrière, Noriega surprend toujours par ses choix, par la pluralité et la force de ses rôles, souvent tourmentés et choisis à contre-courant. Fidèle à des valeurs qui l'emmènent vers des aventures surprenantes et engagées, Eduardo Noriega est devenu, à l'instar de Javier Bardem, l'un des meilleurs ambassadeurs du cinéma espagnol aussi bien auprès des cinéphiles avertis que du grand public.


+ d'infos
Filmographie
 
Blackthorn (2011) de Mateo Gil
Gigola (2011) de Laure Charpentier
Le Pacte du mal (2010) de Oskar Santos
Agnosia (2010) de Eugenio Mira
Petit Indi (2009) de Marc Recha
Trans-Siberian (2008) de Brad Anderson
Vantage Point (2008) de Pete Travis
Canciones de amor en Lolita's Club (2007) de Vicente Aranda
Alatriste (2006) de Agustín Díaz Yanes
Souli (2006) de Alexander Abela
La Méthode (2005) de Marcelo Pineyro
Mon ange (2005) de Serge Frydman
El Lobo (2004) de Miguel Courtois
Les Mains vides (2003) de Marc Recha
Novo (2003) de Jean-Pierre Limosin
Guerreros (2002) de Daniel Calparsoro
Visionarios (2001) de Manuel Gutiérrez Aragón
L'Echine du diable (2001) de Guillermo Del Toro
Vies brûlées (2000) de Marcelo Pineyro
Carretera y manta (2000) de Alfonso Arandia
El Invierno de las Anjanas (2000) de Petra Telechea
Jeu de rôles (1999) de Mateo Gil
La Fuente amarilla (1999) de Miguel Santesmases
Cha cha chá (1998) de Antonio del Real
Ouvre les yeux (1997) de Alejandro Amenábar
Cuestión de suerte (1997) de Rafa Moleón
Tesis (1996) de Alejandro Amenábar
Más allá del jardín (1996) de Pedro Olea
Historias del Kronen (1995) de Montxo Armendáriz
Luna (1994) de Alejandro Amenábar
 

À lire aussi
C'est ici que je vis
Films | C'est ici que je vis
Connu il y a une douzaine d'années grâce à son second long-métrage, L'Arbre aux cerises, (le premier, Le Ciel monte, fut réalisé lorsque le réalisateur catalan avait 21 ans, en trois jours), Marc Recha a ensuite accru sa notoriété avec Pau et son frère, présenté au Festival de Cannes en 2001. Il poursuivra ensuite avec Les Mains vides... Lire la suite

L'Echine du diable
Films | L'Echine du diable
Faisant suite après Mimic à une première expérience hollywoodienne pour le moins frustrante, le réalisateur d'origine mexicaine Guillermo Del Toro s'est tourné vers l'Espagne (et notamment Pedro Almodóvar, producteur du film) pour son troisième long-métrage, un retour au film d'horreur poétique. S'inscrivant dans la veine de son premier... Lire la suite

Todos estamos invitados
Films | Todos estamos invitados
« Tu les as aimées les kokoxas [joues de morue fraîche] Xavier ? Parce que ce sont les dernières que tu mangeras de ta vie... ». Xabier Legazpi, professeur d'université à San Sebastian, reçoit avec stupeur sa sentence de mort de la bouche d'Imanol, pourtant l'« ami » de la cuadrilla [bande de copains], avec qui il se retrouve... Lire la suite

Capitaine Alatriste
Films | Capitaine Alatriste
Vous avez vu ce film ? Proposez-nous votre critique en nous envoyant un message. Lire la suite

La Méthode
Films | La Méthode
Adaptée de la pièce The Grönholm Method de Jordi Galceràn, La Méthode met en scène un rituel cher à notre société: l'entretien d'embauche. Si le thème est d'emblée percutant pour la richesse de situations qu'il suppose, la mise en scène qu'en donne le réalisateur Marcelo Piñeyro est édifiante car elle pousse à son comble la logique... Lire la suite

El Lobo
Films | El Lobo
Rares sont les films espagnols qui abordent directement le sujet du conflit basque. On compte beaucoup de documentaires (La Pelota Vasca notamment, de Julio Medem) mais très peu de fictions. Il est évident qu'il est malaisé, et même éventuellement dangereux, d'aborder une thématique aussi douloureuse et toujours d'actualité.Entre 1973 et... Lire la suite

Volver, Alatriste et le Labyrinthe de Pan favoris des Goya 2007
Actualités | Volver, Alatriste et le Labyrinthe de Pan favoris des Goya 2007
Les professionnels espagnols de l'industrie cinématographique ont décidé de suivre le public en nominant massivement les trois plus grands succès de cette année: Alatriste de Agustín Díaz Yanes, Volver de Pedro Almodóvar et Le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro.Des trois films, seul Alatriste est inconnu du public français. Ce... Lire la suite

Le cinéma d'Alejandro Amenábar
Actualités | Le cinéma d'Alejandro Amenábar
Le cinéma d'Alejandro Amenábar marque un tournant dans le cinéma espagnol, avec l'éclosion, dans les années 90, d'une nouvelle génération de cinéastes qui se détournent des sujets historiques pour embrasser les thématiques de l'individu dans une société atomisée. A cette rénovation thématique, s'ajoute, dans le cas d'Amenábar, une... Lire la suite

Todos estamos invitados, Violette d'or de la 13ème édition du festival Cinespaña
Actualités | Todos estamos invitados, Violette d'or de la 13ème édition du festival Cinespaña
Manuel Gutiérrez Aragón est un réalisateur méconnu du public français. Malgré 40 ans de carrière et 23 films, dont certains primés dans les festivals les plus prestigieux, ce n'est qu'en 2002 que le grand public a pu découvrir son travail avec la distribution en France de Visionarios. Son oeuvre est ancrée dans l'histoire récente de... Lire la suite

C'est ici que je vis
Vidéos | C'est ici que je vis
Visionné 2480 fois
Voir la vidéo

C'est ici que je vis (extrait 1)

El Lobo
Films | El Lobo
Rares sont les films espagnols qui abordent directement le sujet du conflit basque. On compte beaucoup de documentaires (La Pelota Vasca notamment de Julio Medem) mais très peu de fictions. Il est évident qu’il est malaisé, et même éventuellement dangereux, d’aborder une thématique aussi douloureuse et toujours d’actualité.Entre... Lire la suite