Films

El Lobo

El Lobo

Un film de Miguel Courtois
Avec Eduardo Noriega, Patrick Bruel, José Coronado, Melanie Doutey
Espagne | 2003 | 2h 05 min
Goyas 2005 : Meilleur montage et Meilleurs effets spéciaux
Sortie en DVD le 06 Décembre 2006
Chasse aux loups

Eduardo Noriega interprète une taupe qui, au début des années 70, infiltre le tout jeune mouvement terroriste ETA. Un film sans prétention qui sort en France alors qu’un processus de résolution du conflit basque semble s’amorcer en Espagne.

Rares sont les films espagnols qui abordent directement le sujet du conflit basque. On compte beaucoup de documentaires (La Pelota Vasca notamment de Julio Medem) mais très peu de fictions. Il est évident qu’il est malaisé, et même éventuellement dangereux, d’aborder une thématique aussi douloureuse et toujours d’actualité.

Entre 1973 et 1975, les services secrets espagnols infiltrent un de leurs agents au sein de la structure dirigeante de l’ETA. El Lobo (interprété par Eduardo Noriega) est le nom de code de cette taupe, alias Mikel Lejarza, qui permet la chute d’environ un quart des membres du groupe terroriste. Cette histoire se base sur des faits réels, le dénommé Mikel Lejarza a, après cette mission, changé d’identité et disparu de la circulation. Sa tête est toujours mise à pris par l’ETA.

C’est le producteur Melchor Miralles, ancien journaliste spécialisé dans le conflit basque et aujourd’hui escorté en permanence par des gardes du corps, qui a recueilli le témoignage de El lobo et qui a trouvé que cette histoire fascinante mériterait d’être connue à travers une adaptation cinématographique.

L’écriture du scénario a été confiée à Antonio Onetti et sa réalisation à Miguel Courtois qui signait là son troisième long métrage. Ces deux derniers ont pleinement intégré l’esprit du projet déterminé par le producteur « Raconter une histoire basée sur des faits réels avec une conception du cinéma comme spectacle audiovisuel ». Ce qui fait de El Lobo un film d’action classique sans grande réflexion ni engagement politique. On comprend alors pourquoi le film a eu un grand succès en Espagne sans toutefois soulever de controverses ni être l’objet d’un énième débat public sur le conflit basque. Cette objection faite, Le film pris en tant que thriller divertissant fonctionne bien. Eduardo Noriega, fort de son talent, nous montre un Lobo pris entre deux eaux, en permanence soupçonné de trahison par l’ETA et lâché à maintes reprises par les services secrets. On découvre les contradictions du mouvement terroriste écartelé, à l’aube de la transition démocratique, entre la ligne dure et la voie pacifique. L’interprétation de Patrick Bruel, dans le rôle d’un dirigeant radical de l’ETA, surprend au début mais l’acteur s’efface rapidement derrière ce personnage intimidant et calculateur.

Le succès en Espagne de El Lobo a donné l’idée au producteur de continuer dans cette verve avec un film sur les GAL (Groupes Antiterroristes de Libération), ce mouvement terroriste d’Etat qui entre 1983 et 1987 perpétra près de 30 attentats contre l’ETA. Le film qui devrait sortir en Espagne dans le courant de l’année, a été écrit puis réalisé par les mêmes Antonio Onetti et Miguel Courtois.

Thomas Tertois


+ d'infos
Lien web
 
 
Voir ce film
 

À lire aussi
Eduardo Noriega
Portraits | Eduardo Noriega
Tout commence au début des années 90 lorsque ce fan de Stanley Kubrick quitte Santander et ses études de Droit pour l'Ecole Publique d'Art Dramatique de Madrid. Eduardo Noriega souhaite alors découvrir et apprendre le métier d'acteur. Il décroche un rôle dans la série espagnole du moment, Colegio Mayor, et fait ses débuts au cinéma avec... Lire la suite