Actualités

Rétrospective Luis Buñuel à la Cinémathèque Française

10 Juin 2009 | 02 Août 2009
La Cinémathèque Française organise, du 10 juin au 2 août 2009, une rétrospective intégrale de l'œuvre de Luis Buñuel, l'un des cinéastes majeurs de l'histoire du cinéma.
Luis Buñuel
D'Un Chien Andalou (1929) à Cet obscur objet du désir (1977), le réalisateur espagnol Luis Buñuel nous aura offert 32 films dont quelques chefs-d'œuvre. Son cinéma est marqué par le surréalisme, la subversion, le désir, l'humour, l'anticléricalisme, la critique des valeurs bourgeoises.

Cette rétrospective fait suite à celle du Festival Premiers Plans, qui s'est tenue à Angers l'hiver dernier. C'est le journaliste Frédéric Bonnaud qui ouvrira les festivités le 11 juin à la Cinémathèque Française, par une conférence intitulée « Qui êtes-vous Luis Buñuel ?». Le 13 juin, Jean-Claude Carrière, co-scénariste de Luis Buñuel sur six de ses derniers films, débattra avec le public à la suite de la projection de La Voie lactée.

Reprises de Viridiana, L'Ange exterminateur et Simon du désert

En parallèle, le distributeur Tamasa a eu la bonne idée de rééditer au cinéma Viridiana (1961), L'Ange Exterminateur (1962) et Simon du désert (1965). Trois films qui signent la collaboration fructueuse du réalisateur avec le producteur mexicain Gustavo Alatriste et sa femme, l'actrice Silvia Pinal.

Viridiana est le plus connu de ces films pour avoir remporté la Palme d'or et subi la censure en Espagne. L'Ange Exterminateur, œuvre sombre et étrange, met à bas les conventions bourgeoises, tandis que Simon du désert se distingue par une succession de gags dirigés contre la religion et l'Eglise. Dans ces trois films résonne l'idée de liberté, que Buñuel jugeait illusoire: « La liberté est un fantôme, disait-il, cela je l'ai pensé sérieusement et je le crois depuis toujours. L'homme le poursuit, croit l'attraper, et il ne lui reste que du brouillard dans les mains ».

Thomas Tertois


+ d'infos

À lire aussi
Viridiana
Films espagnols | Viridiana
On n'insistera donc pas sur l'historique du film qui marque, après presque trente ans d'absence, le retour en Espagne de Buñuel ; sur le scandale de la Palme d'or à Cannes en 1961 ; sur les clameurs du Vatican et du régime franquiste réunis ; sur son interdiction en Espagne jusqu'après la mort de Franco ; sur les accusations de film... Lire la suite

L'Ange exterminateur
Films espagnols | L'Ange exterminateur
Une œuvre totalement surréaliste Des grands bourgeois de Mexico se réunissent pour une réception organisée par Edmundo et Lucia Nobile. Il se livrent, sans entrain, au jeu de massacre habituel des mondains dans un univers proche d'Oscar Wilde. Mais progressivement, les paroles et les actes des personnages semblent ne plus être motivés par... Lire la suite

Un chien andalou
Films espagnols | Un chien andalou
Un Chien Andalou est salué par André Breton comme la première œuvre du cinéma surréaliste. Il est aussi le premier court métrage réalisé par Luis Buñuel avec la collaboration, et non des moindres, de Salvador Dali. Le scénario emprunte à l'écriture automatique qui, pour les surréalistes, est le révélateur du fonctionnement réel de... Lire la suite

Luis Buñuel
Portraits | Luis Buñuel
L'Aragon natal (1900-1917)Luis Buñuel naît à Calanda, petit village aragonais. Peu après sa naissance, la famille s'installe à Saragosse, mais Luis retournera régulièrement au village. L'expérience de la brutale réalité aragonaise – paysage de rocs et de terre, caractère rude des habitants – constitue l'un des éléments majeurs de... Lire la suite