Portraits

Maribel Verdú : la bonne étoile du cinéma espagnol

Depuis son premier rôle à 13 ans dans une série télé réalisée par Vicente Aranda, elle a tourné plus de 60 films en 25 ans auprès de grands réalisateurs espagnols tels que Montxo Armendáriz, Carlos Saura, Bigas Luna ou encore Fernando Trueba, parmi lesquels Belle époque qui reçoit l'Oscar du Meilleur film en langue étrangère. Grâce à son rôle aux côtés de Sergi López dans Le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro, elle accède en 2006 à une renommée internationale.
Maribel Verdú
Précoce, c'est à 13 ans qu'elle débute aux côtés de Victoria Abril devant la caméra de Vicente Aranda, alors aux commandes de la série télévisée El crimen del Capitán Sánchez. Rebelle et déterminée, elle abandonne les bancs de l'école quelques années plus tard pour se lancer dans une carrière qui la mènera jusqu'à aujourd'hui, 60 films et 25 ans plus tard. Mais c'est avec Fernando Trueba (Manolo, 1986) et Montxo Armendáriz (27 heures) qu'elle devient l'une des actrices incontournables de la fin des années 80.

Rappelée ensuite par son Pygmalion, Vicente Aranda, elle retrouve Victoria Abril dans Amantes (1991) où elle campe avec une grande maturité le rôle de la maîtresse d'un soldat revenu du front, avant d'obtenir la reconnaissance internationale dans l'oscarisé Belle époque de Fernando Trueba (1992). Belle époque aussi pour Verdú qui voit s'ouvrir alors les portes d'autres grands du cinéma espagnol tels que Carlos Saura, Bigas Luna, Gonzalo Suárez ou encore Ricardo Franco qui la fait tourner dans La buena estrella, couronné de 5 Goya en 1998. Une reconnaissance nationale qu'elle décroche dix hivers plus tard avec son premier Goya pour Siete mesas de billar francés de Gracia Querejeta.

Epoque mexicaine

Au début des années 2000, elle franchit l'Atlantique pour aller tourner au Mexique Y tu mamá también de Alfonso Cuarón (2001) et surtout le long-métrage historico-fantastique Le labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro. Elle y partage l'affiche avec le catalan Sergi López et décroche le Prix Ariel de Mexico à la Meilleure actrice, remis pour la première fois de son histoire à une actrice espagnole. Les valises posées au Mexique, elle récidive un an plus tard avec Rodrigo Plá qui lui donne le premier rôle dans l'impitoyable et troublant La Zona avec lequel elle parcourt le globe. Cette co-production hispano-mexicaine décroche 16 prix dans divers festivals dont celui du Meilleur film latino-américain à Venise.

Médaille d'or

2008 est pour l'actrice l'année d'un retour remarqué sur le sol espagnol puisqu'elle reçoit, en plus du Goya, la Médaille d'or du Cinéma, et tourne cette même année sous la direction de Juan Cavestany la comédie Gente de mala calidad et Los girasoles ciegos de José Luis Cuerda. En ligne de mire pour cette année 2009... le prochain long-métrage de Francis Ford Coppola, Tetro, aux côtés de Vincent Gallo et Carmen Maura, annonce peut-être une autre époque pour Maribel Verdú, d'autres chemins déjà.

+ d'infos
Filmographie
 
Tetro de Francis Ford Coppola (2009)
Los Girasoles Ciegos de José Luis Cuerda (2008)
Siete mesas de billar francés de Gracia Querejeta
La Zona de Rodrigo Pla (2007)
Le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro (2006)
Y tu mamá también d'Alfonso Cuarón (2001)
Goya en Burdeos de Carlos Saura (1999)
La Bonne Étoile de Ricardo Franco (1998)
Routes secondaires de Emilio Martínez Lázaro (1997)
El Amante bilingüe de Vicente Aranda (1993)
Huevos de oro de Bigas Luna (1993)
Belle époque de Fernando Trueba (1992)
Amantes de Vicente Aranda (1991)
La Femme et le pantin de Mario Camus (1990)
El Año de las luces de Fernando Trueba (1986)
27 horas de Montxo Armendáriz (1986)
 

À lire aussi
Tetro
Films | Tetro
On attendait le grand retour de Francis Ford Coppola. Après 20 ans sans tourner, c'est presque dans l'indifférence générale qu'est sorti L'homme sans âge (Youth without Youth) il y a deux ans, l'histoire d'un vieil homme qui rajeunit après avoir été frappé par la foudre. Coppola y testait une nouvelle manière de faire du cinéma.... Lire la suite

Le labyrinthe de Pan
Films | Le labyrinthe de Pan
Un thème classique du cinéma espagnol, que de nombreux réalisateurs ont emprunté avec plus ou moins de succès (El viaje de Carol, La Lengua de las Mariposas, El Sur...). Une manière d'aborder de façon neutre (l'enfance n'est-elle pas synonyme d'innocence et d'ignorance ?) le conflit en insistant sur l'horreur et la barbarie de la guerre.... Lire la suite

Conte et réalité dans le Labyrinthe de Pan
Dossiers | Conte et réalité dans le Labyrinthe de Pan
Quel rapport direct y a-t-il entre le monde des contes de fées et celui des histoires qui se chargent de montrer la cruauté humaine quotidienne ? Aucun. Les deux univers semblent radicalement différents, d'autant que les contes semblent destinés aux enfants et les histoires de cruauté réalistes aux adultes avertis. Certes, les contes peuvent... Lire la suite

Volver, Alatriste et le Labyrinthe de Pan favoris des Goya 2007
Actualités | Volver, Alatriste et le Labyrinthe de Pan favoris des Goya 2007
Les professionnels espagnols de l'industrie cinématographique ont décidé de suivre le public en nominant massivement les trois plus grands succès de cette année: Alatriste de Agustín Díaz Yanes, Volver de Pedro Almodóvar et Le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro.Des trois films, seul Alatriste est inconnu du public français. Ce... Lire la suite

Los Girasoles ciegos, le dernier film de José Luis Cuerda
Actualités | Los Girasoles ciegos, le dernier film de José Luis Cuerda
Le public français a eu la chance de faire connaissance avec José Luis Cuerda en 2001 avec la sortie de La lengua de las mariposas. Ce film, qui offrait une vision tendre et décharnée de la Guerre civile espagnole à travers la relation privilégiée d'un enfant avec son maître d'école, s'était distingué en obtenant le grand prix du public... Lire la suite

19ème Festival du Cinéma Espagnol de Nantes
Actualités | 19ème Festival du Cinéma Espagnol de Nantes
L'un des attraits du Festival du Cinéma Espagnol de Nantes est de savoir marier avec justesse le cinéma populaire et un cinéma plus exigeant, de ne pas avoir de complexes à naviguer entre le glamour et la volonté de s'interroger sur la forme cinématographique aussi bien que sur des questions de société comme celle du conflit basque. Cela... Lire la suite

Tetro
Vidéos | Tetro
Visionné 2580 fois
Voir la vidéo