Interviews

Fermín Muguruza et Sergí López

Il y a une solidarité entre les invisibles. 
Fermín Muguruza et Sergí López nous parlent de BLACK IS BELTZA dans les salles de cinéma depuis le 8 mai. Distribué par Gabarra Films.
pola
Octobre 1965, New York. Les traditionnels géants des Fêtes de Pampelune sont invités à défiler sur la 5ème avenue. Mais les autorités américaines interdisent la participation des deux géants noirs dans le contexte de la ségrégation raciale. C’en est trop pour Manex qui, fidèle à ses convictions et son tempérament rebelle, fausse compagnie à ses collègues. Il part à la découverte du New York de la lutte pour les droits civiques et de la contre-culture. Il est alors loin de s’imaginer que c’est le début pour lui d’un périple loin de son Pays Basque natal, entre Cuba et Mexico, en passant par Alger et Montréal. Il y croisera des militants de tous bords, des agents de la CIA, des femmes passionnées et révolutionnaires… Entre voyage initiatique et odyssée libertaire, Manex traverse le monde en ébullition de cette fin des années 60, celui de la Guerre Froide et des mouvements de libération des peuples.

Les Rédacteurs

Vidéo


À lire aussi
Black is beltza
Films | Black is beltza
Le scénario, tout comme le roman graphique éponyme illustré par Jorge Alderete (Bang Ediciones, 2014), est de Fermín MUGURUZA, Harkaitz CANO et Eduard SOLA. Ce film offre au spectateur 45 premières minutes très rythmées qui ont le mérite de pouvoir accrocher les plus réticents à l'animation. Côté distribution, on retrouve des... Lire la suite