Films

affiche

Un citoyen d'honneur

Un film de Mariano Cohn, Gastón Duprat
Avec Oscar Martinez, Dady Brieva, Andrea Frigerio
Comédie, Drame | Argentine | 2016 | 1h 58min
Goya du Meilleur film étranger en langue espagnole 2017, Coupe Volpi de la meilleure interprétation masculine 2016, 3 nominations Mostra de Venise 2016
Citoyen d'honneur
« Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite »

Toute oeuvre de fiction devrait commencer par cette célèbre phrase.

Dans Citoyen d'honneur (El ciudadano ilustre), un écrivain, que l'obtention du prix Nobel de Littérature, a plongé dans une espèce de dépression ( « ce genre de reconnaissance est lié au crépuscule d'un artiste ») décide de retourner dans le village de son enfance, source d'inspiration de toute son oeuvre littéraire, pour recevoir un prix honorifique.

Mais ce petit village, qu'on pourrait qualifier de trou du cul du monde argentin est le royaume de la médiocrité et de l'ennui... un cauchemar pour Madame Bovary !

L'écrivain n'est donc pas forcément bien reçu par ceux qui se croient malmenés dans ses romans d'autant qu'un écart abyssal s'est créé entre l'écrivain auréolé de succès... et ses anciens voisins pour qui le temps semble s'être arrêté. L'écrivain dit : « au cours de ma vie, je n'ai fait que fuir cet endroit. Mes personnages ne peuvent en sortir. »

Ce n'est qu'un des nombreux décalages sur lesquels jouent les réalisateurs pour donner à leur film un aspect de tragi-comédie grotesque !

La manière de filmer nous laisse parfois penser que nous regardons un reportage ou un documentaire tandis que la fin du film semble suggérer autre chose, comme le laisse supposer ce dialogue : « Quelles sont les parts de fiction et de réalité ? (...) la réalité n'existe pas (...) une interprétation qui prévaut sur d'autres. ».

On pourrait parfois reprocher au duo de réalisateurs Mariano Cohn et Gastón Duprat une vision très caricaturale de la vie provinciale mais c'est un des principaux ressorts de la comédie qui permet au sublime acteur Oscar Martínez de se livrer à des scènes cocasses.

Ce dernier paraît subir l'action comme s'il continuait à observer de son regard distant et intellectuel ( goguenard pour les villageois) tout ce qui se passe autour de lui.

Ce mépris que ressentent les habitants n'est, en revanche, pas une caricature, il correspond a un fossé bien réel qui ne cesse de s'agrandir entre les élites intellectuelles des grands centres urbains et les classes populaires qui en sont éloignés -fossé qui sert de terreau au populisme-.

Un film, qui ne laisse pas indifférent, et qui nous invite à réfléchir autant sur la nature humaine que sur la création artistique.

Sébastien Maury


+ d'infos
Voir ce film
 

À lire aussi
Un coup de maître
Films | Un coup de maître
L'amitié selon la boucle de Möbius Arturo Silva, le galeriste interprété par Guillermo Francella -acteur adulé en terres américaines grâce à ses rôles dans de nombreuses pièces de théâtre et spectacles comiques avec sa partenaire Erica Rivas et aux films Rudo y Cursi en 2008, El secreto de sus ojos en 2009 ou encore El Clan en 2015, -... Lire la suite

Citoyen d'honneur
Vidéos | Citoyen d'honneur
Visionné 58 fois
Voir la vidéo