Films

Barcelona avant que le temps ne l'efface

Barcelona avant que le temps ne l'efface

Un documentaire de Mireia Ros
Avec Javier Baladía
Documentaire | Espagne | 2010 | 1h33
A la recherche de l'excellence
Sur sa toile, à travers un collage méticuleux, Mireia Ros peint une chronique intime, sensible, drôle et féministe de la haute bourgeoisie catalane et de sa révolution industrielle. Une ballade dans la Barcelone du XXème siècle qui s'appuie sur les souvenirs recueillis par l'un de ses descendants, Javier Baladía, désireux de porter la mémoire d'une élite, de ses travers, de sa noblesse et de ses drames.
Loin d'une approche historique sur l'explosion industrielle et les conflits de classes que l'on pourrait par moment regretter, ce film documentaire nous permet de regarder à travers un trou de serrure et d'avoir accès à l'intimité d'une réalité peu souvent décrite. Les photos s'animent, nous laissent entrer dans les maisons, les salons privés, pour comprendre le mode de vie de cette bourgeoisie qui s'obstinait à chercher l'excellence dans tous les domaines. Industrie, cosmopolitisme, vie culturelle explosive, pour Mireia Ros, c'est précisément à cette époque que la « marque Barcelone » a été créée.

Et cette époque vaut la peine d'être décrite, même si ses travers semblent vite oubliés et cachés par l'impressionnant puzzle d'archives reconstitué par la réalisatrice, et par des anecdotes qui prêtent souvent à sourire.

A cette époque, celle où les femmes n'avaient pas encore le droit de vote, l'arrière arrière-grand-tante de Javier se fit connaître comme l'une des premières patronnes « industrielle et redoutable » du début du XXe siècle, et son arrière grand-tante fut considérée comme l'une des grandes dames de la culture européenne, pendant que des hommes mouraient d'amour en ingurgitant quelque poison.

Mais au-delà de la représentation d'une époque et d'une classe sociale hors-norme, le film soulève la problématique du devoir de mémoire. Celui-ci est narré du début à la fin par le propre Javier Baladía, guidé par une volonté de connaître son passé, entouré par des piles de photos indénombrables, des vidéos, des arbres généalogiques: un mur traversé de flèches, de visages, de correspondances, de liens, de dates...


+ d'infos
Voir ce film
 

À lire aussi
Mireia Ros, Javier Baladía, Victoria Bermejo - Barcelona avant que le temps ne l'efface
Interviews | Mireia Ros, Javier Baladía, Victoria Bermejo - Barcelona avant que le temps ne l...
A quelques minutes de la présentation de votre film au festival Différent 6, comment vous sentez-vous ? Victoria Bermejo: On est très heureux, car il y a quelque chose d'important que vous devez savoir. La majorité des familles bourgeoises catalanes qui sont abordées dans ce film rêvaient précisément de partir vivre en France, d'y... Lire la suite