Films

Affiche Medianeras

Medianeras

Un film de Gustavo Taretto
Avec Pilar López de Ayala, Inés Efron, Carla Peterson, Rafael Ferro, Adrián Navarro
Romance | Espagne, Allemagne, Argentine | 2011 | 1h35min
Sortie en DVD le 06 Décembre 2011
Fable urbaine
Le scénario de Medianeras est une histoire d'amour aux temps d'Internet avec pour référence un personnage de bande dessinée enfantine, Wally. Malgré la difficulté de communication, Mariana et Martin parviendront-ils à se rencontrer ?
Mariana cherche son « Wally » dans cette grande ville à l’architecture hétéroclite qu'est Buenos Aires. Jeune styliste, elle est célibataire et vit dans un désordre volontaire qui contribue à rompre son isolement. Elle travaille par intermittence et le reste du temps, elle s’ennuie ou « tchat » sur internet dans le but de rencontrer l’âme sœur. Elle fait des rencontres mais elle est vite déçue et préfère rompre. Elle ne se démotive pas pour autant et poursuit ses recherches. Cependant, les échecs provoquent en elle des tensions qui la poussent, par exemple, à réclamer le silence en frappant contre la paroi de son voisin, pianiste, qui joue trop souvent des mélodies tristes.

Martin cherche aussi l’âme sœur, celle qui l’aimera et l’aidera à sortir de sa solitude et de ses phobies. Il ne travaille pas et, afin de ne pas sombrer dans la déprime, il passe ses journées, voire ses nuits, scotché à son ordinateur. Lui aussi utilise les « tchats » et parvient à faire une rencontre qui ne le satisfait pas. Martin et Mariane sont voisins, ils se croisent dans la rue et fréquentent les mêmes lieux, mais jamais ne se prêtent attention. Pourtant le hasard n’est pas loin : Mariana jette son vieux fauteuil, que Martin récupère sur le trottoir…

A Buenos Aires, il existe une nouvelle tendance qui est d’ouvrir une fenêtre dans un mur aveugle que l’on appelle justement « medianeras ». Ces ouvertures sont censées apporter du soleil mais aussi un contact plus facile aux gens habitants des immeubles voisins. Mariana et Martin font leur ouverture dans le mur au même moment et l’on pense que cela les fera se rencontrer… ou pas !

La ville est à l’image de la vie des personnages : chaotique et contradictoire. Le climat du film est angoissant et les acteurs transmettent au spectateur cette angoisse essentiellement par leurs expressions ou plutôt par le manque d’expressions : pas de sourires, pas de sautes d’humeur, beaucoup de silences… Leurs échanges sociaux se limitent aux commerçants du quartier avec qui ils ne perdent pas de temps à discuter.

Après plusieurs tentatives, Mariana et Martin entrent en contact grâce à Internet, sans savoir qu’ils sont voisins, et leur conversation est interrompue par une coupure d’électricité. Malgré cette difficulté de communication, Mariana trouvera-t-elle son Wally parmi trois millions d’habitants ? Laissez-vous entraîner dans ce tango au rythme des « tchats », comme dans un conte des temps modernes.

+ d'infos
Voir ce film