Films

La trilogie flamenca : L'amour sorcier

La trilogie flamenca : L'amour sorcier

Un film de Carlos Saura
Avec Antonio Gades, Cristina Hoyos, Laura del Sol, Emma Penella, Juan Antonio Jiménez
Drame | Espagne | 1986 | 1h43
En Andalousie, dans un village de gitans. Deux pères ont décidé d’unir leurs enfants, Candela et José, qui sont encore adolescents. Dans l’ombre, Carmelo, un jeune garçon amoureux de Candela, est au désespoir. Mais dix ans passent et le projet s’accomplit. Carmelo n’a pas cessé d’aimer Candela. José, très peu fidèle, courtise très rapidement la belle Julia. Lors d’une rixe entre les nombreux prétendants de la belle, il est tué. Carmelo reprend espoir, mais il est suspecté et condamné à quatre ans de prison pour le meurtre de José. A l’issue de son séjour carcéral, il aime toujours Candela et la supplie enfin de l’écouter. Mais cette dernière est possédée par le fantôme de José...

+ d'infos
Voir ce film
 

À lire aussi
Tango
Films | Tango
Carlos Saura a déjà réalisé cinq films consacrés à la musique et à la danse (Noces de sang, 1981, Carmen, 1983, L’Amour sorcier, 1986, Sevillanas, 1991, et Flamenco, 1995), lorsqu’il répond favorablement à la proposition du producteur argentin Juan Carlos Codazzi de réaliser un film sur le tango. Pour cette première incursion dans... Lire la suite

Cria Cuervos
Films | Cria Cuervos
Le cinéma de Carlos Saura, période franquiste, est celui de la dissimulation. Comment mettre en images et dénoncer les affres de la dictature sans subir le joug de la censure ? Comment se construire des espaces de liberté dans un univers étriqué et univoque ? Telles sont les questions que le réalisateur s'est posées depuis son premier film... Lire la suite

Carlos Saura - Don Giovanni, naissance d'un opéra
Interviews | Carlos Saura - Don Giovanni, naissance d'un opéra
Paul Douglas Grant (Films International): Avec votre dernier film, Io, don Giovanni (Moi, Don Juan), on est loin de Deprisa, deprisa ou de Cría Cuervos, sauf peut-être au niveau de l'importance de la musique. Quel fil conducteur voyez-vous dans cette trajectoire?Je ne sais pas... Je déteste faire ma propre psychanalyse. Peut-être qu'il y a... Lire la suite

Carlos Saura et la censure
Interviews | Carlos Saura et la censure
Jusqu'à la mort de Franco, vous avez cherché des formes intermédiaires pour dire ce qu'il n'était pas possible d'évoquer frontalement. Pouvez-vous nous rappeler cette période où vous cherchiez à contourner la censure ? Si vous regardez bien, la censure a toujours existé en Espagne sous une forme ou sous une autre. Même durant le Siècle... Lire la suite

Flamenco, flamenco

Carlos Saura - Flamenco, flamenco
Interviews | Carlos Saura - Flamenco, flamenco
A la différence, par exemple, de Tango, Flamenco Flamenco s’appuie sur une histoire de fiction, pourquoi ce choix ?

C’était un parti pris depuis le début : introduire devant la caméra autre chose que la beauté de la musique et de la danse m’aurait paru une trahison à la pureté de cet art ! Lire la suite

Les Voyous
Films | Les Voyous
L'histoire

Madrid, 1959, sous la dictature franquiste. Il règne dans la ville une ambiance brumeuse et pesante. Un jeune homme attaque une guichetière du kiosque de la Once et s'empare de la recette du jour.

Lire la suite

Peppermint frappé
Films | Peppermint frappé
A Cuenca, Julián, radiologue, tombe amoureux d'Elena, la femme d'un ami d'enfance tout juste retrouvé. Rejeté par celle-ci, il projette ses désirs sur Ana, une infirmière qui travaille avec lui, et entreprend de la transformer en Elena. Commence alors un étrange jeu pervers qui ne laissera personne indemne... En 1968, la projection du film... Lire la suite

Carlos Saura
Portraits | Carlos Saura
Né en 1932, Carlos Saura est issu d'une famille bourgeoise libérale. Il débute ses études dans l'ingénierie, mais sa passion pour la photographie est plus forte et c'est en 1952 qu'il intègre l'Instituto de Investigaciones y Estudios Cinematográficos de Madrid. Il y étudie la mise en scène, collabore avec ses amis Eduardo Ducay et Leopold... Lire la suite

Anna et les loups : L’oppression et l’immobilisme du franquisme selon Carlos Saura
Actualités | Anna et les loups : L’oppression et l’immobilisme du franquisme selon Carlos Sau...
Anna, interprétée par Géraldine Chaplin (alors femme du réalisateur), est une gouvernante étrangère venue dans la Castille pour s’occuper de trois jeunes filles. L’isolement de la demeure ainsi que le comportement de ses employeurs ne font que confirmer que la famille cache quelque chose. Lire la suite

Argentina (zonda)

Maman a cent ans

Beyond Flamenco (Jota)

Vivre Vite
Films | Vivre Vite
Pablo, Meca et Sebas vivent de petits coups, qui leur permettent de prendre du bon temps. Maigres profits, mais pour de maigres besoins ; et l'amitié passe avant tout. Un soir, après un braquage de voiture, ils rencontrent Angela, serveuse dans un bar. Angela découvre rapidement la vie dangereuse mais indépendante que mène le trio. Elle aime... Lire la suite

La trilogie flamenca : Noces de sang (1)
Films | La trilogie flamenca : Noces de sang (1)
Un triple coup de maître Ce film est composé de trois mains de maîtres : inspiré de l’œuvre éponyme « Bodas de sangre » de Federico García Lorca, Carlos Saura convoque devant sa caméra Antonio Gades pour chorégraphier la pièce et en interpréter le rôle principal. Le réalisateur nous transporte dans une répétition... Lire la suite

La trilogie flamenca : Noces de sang (2)
Films | La trilogie flamenca : Noces de sang (2)
Carlos Saura et l’amour de la danse Très prolifique, Carlos Saura est connu en France pour son « Cría cuervos » et sa célèbre bande originale, « Porque te vas ». On l’aime aussi pour son sublime « ¡Ay, Carmela!» (1990) où trois comédiens sont piégés en territoire ennemi durant la Guerre civile ; pour son pamphlet... Lire la suite